Galeristes

0:00
0:00

Ils sont Galeristes

Informations

Pop-up galerie ouverte
sur rendez-vous

Fr - Paris

Portrait par Henri Guette

Galerie Ariane C-Y

Ariane C-Y, une affaire de goût

 

Il ne suffit pas d'avoir du goût pour tenir une galerie. Ariane C-Y a pris le temps après avoir été diplômée de l'École du Louvre pour ouvrir la sienne. Dix ans d'expériences et d'expertises diverses, auprès de maison de ventes ou de musée privé, précisément. Elle a développé un œil au contact d'autres galeristes pour la peinture, le dessin et la sculpture et chérit encore aujourd'hui les artistes qui travaillent la toile ou le volume. Sensible aux arts décoratifs dont elle a fait un objet de recherche, elle aime l'idée d'un art total et reste attachée à la notion d'esthétique. La rencontre avec Samuel Yal, décisive, la fait basculer dans l'art contemporain. L'œuvre tout d'abord en tant que collectionneuse l'interpelle, elle y voit quelque chose de singulier. Sa manière presque symboliste d'aborder le corps et l'âme, de montrer le visible et l'invisible la persuade de devenir son agent; elle ouvre sa galerie pour le représenter lui et d'autres sculpteurs rencontrés peu après.

La galerie Ariane C-Y revendique un goût, c'est à dire la nécessité d'exprimer des choses particulières. Elle défend aujourd'hui six artistes soigneusement choisis. Les sculptures organiques de Guillaume Castel et de Xavier Le Normand répondent aux intérieurs minutieux de Rosa Maria Unda-Souki. William Wright explore la vie de l’atelier aussi bien que les lieux traversés par l’histoire de l’art. Cette double préoccupation se retrouve dans les sculptures d’Ivàn Cantos-Figuerola. Les visages de Samuel Yal encore, de porcelaine et d’or, concentrent en eux les fragments de l’Humanité. Un accrochage sur mesure pour susciter le dialogue et selon ses propres mots «révéler l'Homme». À raison de quatre à six expositions par an dans différents lieux, la galerie est parvenue au-delà de son caractère pop-up, c'est à dire sans lieu fixe, à fédérer une communauté. Un certain rapport à la figuration et au récit définit un état d'esprit commun aux artistes et aux collectionneurs. Ariane C-Y est sûre de ses choix, elle revendique un humanisme qui s'appuie sur l'imaginaire, la Littérature et l'Histoire. Plutôt que de crier ou de jouer la surenchère, elle privilégie la subtilité et la finesse comme un état de faire silence ou de dire calmement.

Le travail de la galerie ne s'arrête jamais. Hors des temps d'exposition, Ariane C-Y reçoit ou se déplace, échange avec les artistes dans leurs ateliers ou présente les œuvres à des collectionneurs. Depuis 5 ans, elle développe une programmation tout aussi poétique qu'affûtée et propose des expositions qui répondent au-delà d'un impératif de vente à une nécessité intérieure. Sogni d'oro, Solstice, Facettes, Eclats, les noms se succèdent dans un amour de la langue et de la rêverie. On peut y lire des préoccupations des plus actuelles sur le rapport entre l'Homme et la Nature mais parmi tant d'autres significations. Il y a urgence et la galeriste en est convaincue à densifier notre regard, à découvrir ces artistes qui réinvestissent l'imaginaire. Portrait réalisé dans le cadre de Galeristes 2018, avec Jeunes Critiques d'Art

Expositions

William Wright, Studio Pictures, 2018 © Web Style Story
William Wright, Studio Pictures, 2018 © Web Style Story
Guillaume Castel et Raphaël Thierry, Ex Natura, 2018 © Web Style Story
Guillaume Castel, Jardins, 2016 - Tuileries © Clara Ferrand
Guillaume Castel, Capsule, 2015 © Galerie Ariane CY
Samuel Yal, Noevus, 2016 © Web Style Story
Samuel Yal, Noevus, 2016 © Web Style Story

Artistes

Ivan Cantos-Figuerola

Guillaume Castel

Xavier Le Normand

William Wright

Samuel Yal