Galeristes

0:00
0:00

Ils sont Galeristes

Informations

La galerie est ouverte
du mardi au samedi, de 11h à 19h

24, rue Penthièvre et 29-33, av. Matignon
Fr – 75008 Paris

Portrait par Camille Bardin

Françoise Livinec n’a résolument pas froid aux yeux. Diplômée en Psychologie clinique et pathologique puis en Histoire de l’Art à l’École du Louvre, elle découvre le métier de marchande aux Puces de Saint-Ouen, où elle travaille le weekend pour payer son école. Lorsque ses études s’achèvent, la jeune femme ne trouve pas immédiatement de travail. «Une amie vendeuse qui était dans la même allée que moi aux Puces m’a alors dit que j’étais faite pour le métier de marchande. Elle m’a donc vendue son stand à son départ. Je suis dès lors devenue brocanteuse!» Et c’est ainsi tout au long de sa carrière. Françoise Livinec saisi les opportunités tête baissée sans rechigner face aux difficultés. Aujourd’hui, elle cumule les fonctions: propriétaire de deux espaces dans le 8e arrondissement de Paris, elle est également la fondatrice du centre d’art l’École de Filles à Huelgoat en Bretagne, mais aussi directrice d’une maison d’édition. Et lorsqu’on l’interroge sur les raisons de son succès; sans sourciller la galeriste ne formule qu’un unique mot: — Les rencontres.

L’une d’entre elle commence d’ailleurs loin de sa Bretagne natale, sur l’IÎe de Fårö, en Suède, où la galeriste est partie le temps d’un été se recueillir sur la tombe du réalisateur Bergman: «Son cinéma m’a sauvée la vie quand j’étais enfant. Je me disais que s’il avait vécu sur cette île c’est qu’il devait sûrement y avoir quelque chose d’extraordinaire. Arrivée devant sa tombe, la mort étant à cet instant à mes pieds, je menais les réflexions existentielles qu’on mène naturellement dans ce genre de moments.» À cet instant, sa sonnerie de téléphone retentit. Son père lui apprend que ses frères et soeurs ne sont pas intéressés par la maison que leur grand-mère leur a léguée l’année précédente et lui propose de la reprendre. «N’étant pas du tout bretonnante, j’ai dans un premier temps refusé et raccroché. Puis cela s’est passé entre Bergman et moi! C’est comme s’il m’avait parlée. S’est dès lors imposé le fait qu’à un moment il fallait rentrer chez soi. J’ai alors rappelé mon père et accepté.» Mais alors que cette propriété aurait pu ne servir qu’aux plaisirs inféconds, aux instants de repos loin de la folie parisienne, l’éternelle insatiable qu’est Françoise Livinec décide de faire du garage de sa grand-mère une galerie d’art contemporain! Et si son projet n’avait a priori aucune chance de fonctionner, l’affaire est si fructueuse que le nouveau maire de Huelgoat lui propose de racheter l’ancienne école communale. «Si on peut avoir des coups de foudre humain, ici c’était un coup de foudre architectural. J’ai donc racheté cet ancien internat de filles mais j’ai très vite été perturbée face à l’immensité de ce lieu si bien que je n’ai pas dormi pendant six mois. Puis on a finalement ouvert.» Aujourd’hui, l’École des Filles est l’un des centres d’art les plus dynamiques de Bretagne. Il accueille chaque années plusieurs milliers de visiteurs, notamment lors de L’été des 13 dimanches, un festival littéraire qui réunit intellectuels, scientifiques et auteurs.

À 56 ans, Françoise Livinec n’a donc pas le temps de s’ennuyer. Elle parcours les foires et défend ses artistes en Europe comme en Asie. Son objectif est d’ailleurs toujours le même que lorsqu’elle était aux Puces de Saint-Ouen : «Je veux proposer des oeuvres fortes avec lesquelles les gens peuvent vivre.» Mais attention à ne pas vous méprendre, Françoise Livinec souhaite que ses collectionneurs s’accordent du temps, contemplent avec patience les oeuvres qu’elle expose et surtout, qu’ils achètent avec leurs yeux plutôt que leurs oreilles. Portrait réalisé dans le cadre de Galeristes 2019, avec Jeunes Critiques d’Art

Expositions

Accrochage collectif, 2019
Jang Kwang Bum, Île irisée, 2018
Kang Un, Ailleurs est ici, 2017
Loïc Le Groumellec, Briser le toit de la maison, 2015

Artistes

Thomas Andréa Barbey

Bernadette Bour

Pierre Célice

sans-titre-serie-pattern-and-decoration-1980
Galerie Françoise Livinec
Pierre Célice
Sans titre, série Pattern and decoration, 1980
Acrylique sur toile

94 × 87 cm
sans-titre-serie-pattern-and-decoration-1981
Galerie Françoise Livinec
Pierre Célice
Sans titre, série Pattern and decoration, 1981
Acrylique sur papier marouflé toile

79 × 95 cm
sans-titre-serie-pattern-and-decoration-1981
Galerie Françoise Livinec
Pierre Célice
Sans titre, série Pattern and decoration, 1981
Acrylique sur papier marouflé toile

88 × 101 cm

Chuang Che

Philippe Compagnon

Gabrielle Decazes

Bang Hai Ja

Choi Jun Kun

Jang Kwang-Bum

Hur Kyung-Ae

Loïc Le Groumellec

Wei Ligang

Bai Ming

Parvati Nayar

Li Xin

Zuka