Galeristes

0:00
0:00

Ils sont Galeristes

Informations

La galerie est ouverte
le mercredi de 10h à 16h, et du
jeudi au samedi, de 14h30 à 18h30

Grüneburgweg 94
De – 60323 Frankfurt am Main

Portrait par Daniel Bernard

À sa manière sobre qui convient bien à l’esprit de Francfort, tout en retenue, Cyrille Catherin a réglé sa montre à l’heure de ses rêves. Dans le quartier de Westend, le galeriste expose les artistes à la pointe d’un continent en avance. A l’instar de Qu Leilei, ce rebelle de toujours qui avait osé, avec 22 autres artistes chinois du groupe des Étoiles, s’émanciper spectaculairement de l’art officiel, en 1979.

Quand Cyrille Catherin est rentré de Chine, il lui manquait quelque chose. En Asie, il avait eu le sentiment d’être en avance sur son siècle et le retour au présent de l’Occident avait éveillé un brin de mélancolie. Là-bas, à Shanghai, tandis que son père développait la recherche pour une multinationale, sa mère, sinisante, lui avait ouvert les yeux sur le travail de quelques artistes contemporains. Il avait visité, notamment, les ateliers de Moganshan Lu et, à Pékin, l’Espace 798, une ancienne usine d’armement aménagée en galerie. Le jeune homme y avait admiré une grande[v1]  maîtrise des techniques ancestrales, au service d’une pareille audace et, de retour en Suisse, n’avait pas trouvé matière à rêver aussi bien dans le travail des créateurs européens. Cette nostalgie, loin de le lâcher, s’avéra un puissant moteur.

De 2010 à 2015, dans le quartier des Bains à Genève, sa mère fonde et anime sa propre galerie pour introduire en Suisse les artistes contemporains d'Asie; Cyrille Catherin observe, accompagne, aide. De ce coup d’essai familial, il n’a gardé que les bons souvenirs, si bien qu’en suivant son épouse en Allemagne, à Francfort, il décide d’ouvrir son propre espace tout en conservant le même nom de guerre, Red Zone Arts, ainsi qu’en restant fidèle aux mêmes artistes et collectionneurs, sachant que c’est sa mère qui désormais apporte son soutien extérieur.

«La Chine au coeur» pourrait être la devise du galeriste: lorsque ses artistes ne sont pas d’Asie, ils ont en commun de regarder au loin, vers l’Orient. Et vice versa. Du Zhenjun, par exemple, rend hommage aux grands maîtres européens avec sa série Tour de Babel. Aliska Lahusen, sur ses plaques de plomb, pratique la superposition des couches à la manière les laqueurs chinois et vise, en adoptant leur gestuelle patiente, à transmettre une sensation d’intemporalité. Christian de Laubadère, parti pour un voyage en Chine, y a séjourné plus de vingt ans pour y fixer des nuques de femmes inspirées par... le peintre scandinave Vilhelm Hammershøi. Régulièrement, Cyrille Catherin décloisonne ses collectionneurs en confrontant artistes d’ici et d’ailleurs autour d’un thème commun et, parfois, d’un concert de musique baroque.

Sans s’effacer pour autant, le marchand préfère laisser parler ses artistes. Plutôt que de son goût, il parle plus volontiers des autoportraits de la chinoise Ye Hongxing, qui mixe son visage rêveur[v2]  avec des motifs apparemment traditionnels. Yin et yang, basculement d’une culture traditionnelle dans une société de consommation, ses oeuvres vibrent au-delà de la Chine. Cyrille Catherin cite encore les dazibaos [v3] à la mine de plomb de Qiu Jie, recherchés tant en Europe qu’en Chine pour leurs [v4] compositions calligraphiques, dessins traditionnels chinois, pin-ups de style pop art. «N’oubliez pas Yu Jen-chih!», demande-t-il encore pour ce portrait pas chinois, l’érudit taïwanais, qui offre des peintures ou gravures miniatures ou gigantesques. Plusieurs des artistes de Red Zone Arts sont dans les collections permanentes de grands musées et fondations. Ceux-là, et d’autres bien sûr, aident le galeriste à affirmer sa propre personnalité. L’art sert aussi à cela. Portrait réalisé dans le cadre de Galeristes 2020

Artistes

Christian de Laubadère

Ma Desheng

Leng Hong

Ye Hongxing

Yu Jen-Chih

Qiu Jie

zoomer-2014
Red Zone Arts
Qiu Jie
Zoomer, 2014
Mine de plomb sur papier

140 × 100 cm

Aliska Lahusen

Qu Leilei

Lifang

Olivier Morel

Yves Poyet

Du Zhenjun